Page d'accueilLa FondationChamps d'actionPartenairesActualitésMémoire vivanteLes Liens
Travail de Mémoire
Déportation
Internement
Archives orales
Sauvegarde des archives
Documentation
Transmission de la Mémoire
Réalisations pédagogiques
Concours National de la Résistance et de la Déportation
Education Nationale
Séminaire
Défense de la mémoire
Contre les négationnistes
Actions en justice
Lieux de Mémoire
Droits de l'Homme
vide

Réalisations pédagogiques

Sommaire




La fin du système concentrationnaire : Le retour à la liberté des déportés
Exposition de la Fondation pour la mémoire de la déportation

disponible immédiatement

En avril 2010, à l’occasion du 65ème anniversaire de la libération des camps de concentration, la Fondation pour la mémoire de la déportation a réalisé une exposition de 30 panneaux retraçant l’histoire de la fin du système concentrationnaire nazi.

Pourquoi ? Parce que ...
  • les conditions dans lesquelles les camps ont été progressivement atteints et libérés par les armées alliées sont mal connues.
  • la désintégration progressive des structures de commandement du Reich et de la SS ont entraîné des décisions et des interprétations parfois différentes chez les responsables nazis, les commandants des camps et leurs subordonnés, débouchant sur des crimes nouveaux ou au contraire sur la désobéissance, la peur d’obéir, parfois l’incapacité d’exécuter les ordres.
  • le rôle des comités internationaux de résistance clandestine a pu peser de façon différente dans les ultimes journées précédant l’arrivée des libérateurs.
  • des drames ont jalonné les étapes d’une libération qui n’en finissait pas d’arriver et qui pour beaucoup est intervenue trop tard
  • les images diffusées à l’époque sans recul ni analyse historiques, ont rendu confuse la perception des choses dans l’opinion mondiale, confrontée à des images de cadavres filmées ou prises dans les "mouroirs".
  • l’on se souvient peu de ce que furent le retour et la réinsertion des survivants dans leur pays, dans un tissu social profondément marqué par la guerre et ses séquelles.

L’exposition en trente panneaux

L’exposition débute par trois panneaux rappelant la réalité du système concentrationnaire et génocidaire et son ampleur, et un quatrième consacré à l’agonie du Reich. Elle se poursuit avec un court rappel chronologique des premières libérations de camps intervenues à l’Est comme à l’Ouest (panneaux 5 et 6) en 1944. Elle enchaîne avec un aperçu de la situation à l’intérieur des camps à l’approche des alliés au printemps 1945 (panneaux 7, 8 et 9) et évoque le rôle des organisations clandestines. Elle retrace les conditions dans lesquelles les autorités ont organisé l’évacuation des détenus, à pied ou parfois par d’autres moyens, et évoque les intentions qui ont pu sous-tendre la décision "d’évacuer" ainsi que les circonstances qui ont entouré l’évacuation. Le panneau 18 présente les mouroirs (constitués en divers points dès 1944 et début 1945) et dont le principal fut le camp de Bergen-Belsen.
Les panneaux 19, 20 et 21 évoquent les tragédies qui ont précédé, accompagné ou suivi l’évacuation et les marches de la mort.
Les panneaux 22 à 28 décrivent ce que les Alliés ont trouvé en arrivant et les circonstances dans lesquelles sont intervenues certaines libérations.
Enfin les panneaux 29 et 30 amènent le visiteur à réfléchir à la complexité des retours des détenus, à leur confrontation avec un monde dont ils avaient rêvé mais perdu les clés de compréhension, à une réalité bien différente que celle qu’ils avaient imaginée des mois ou des années durant.

Les 30 panneaux sont disposés chacun dans un container cylindrique en toile incluant un pied support à déployer et disposer à même le sol. L’installation ne nécessite aucun support mural.

Voir tous les panneaux

Panneau 1 | Panneau 2 | Panneau 3 | Panneau 4 | Panneau 5 | Panneau 6
Panneau 7 | Panneau 8 | Panneau 9 | Panneau 10 | Panneau 11 | Panneau 12
Panneau 13 | Panneau 14 | Panneau 15 | Panneau 16 | Panneau 17 | Panneau 18
Panneau 19 | Panneau 20 | Panneau 21 | Panneau 22 | Panneau 23 | Panneau 24
Panneau 25 | Panneau 26 | Panneau 27 | Panneau 28 | Panneau 29 | Panneau 30

Condition de cession

L’exposition se compose de 30 panneaux autonomes accompagnés chacun d’une structure de soutien (pied et barre de maintien verticale).

Poids panneau + structure : 2,2 kg
Poids panneau + structure + tube de protection : 3 kg

Chaque panneau mesure 2,0 m de hauteur sur 0,8 m de largeur, l’empâtement au sol représente 0,8 x 0,3 m une fois le support déployé. L’exposition peut être louée (15€ par semaine), sous réserve de disponibilité d’un jeu de panneaux (17 collections circulent), et moyennant la souscription d’une assurance pour un montant de € 4 500 ainsi que la prise en charge des frais d’acheminement aller et retour par transporteur (compter entre € 120 et € 150 pour l’aller et le même montant pour le retour).

L’exposition est livrée à l’adresse qui vous convient ou à retirer dans les locaux de la Fondation.

Contact
Fondation pour la Mémoire de la Déportation

Cyrille Le Quellec
30 boulevard des Invalides
75007 Paris
Téléphone : 01 47 05 81 26
E-mail : internement.centredoc@fmd.asso.fr

Haut de page




DVD-Rom "Mémoires de la déportation"
Un outil de mémoire, un témoin pour les générations futures



Comment peut-on, en niant un être humain, nier l'humanité entière ? Qu'est-ce que le crime contre l'humanité ?

Pierre Saint Macary - déporté à Mauthausen
: Le crime c'est dire à un homme "Tu n'es pas un homme." Le crime se décompose en trois niveaux : tout d'abord la négation de l'humanité. Deuxièmement, le fait d'avoir construit le système de concentration et le système d'extermination, c'est à dire les instruments. Troisièmement, avoir suscité la barbarie qui existe toujours d'une façon latente, il suffit de la réactiver, de lui donner l'occasion de se manifester. De ce fait je ne fais pas de différence fondamentale entre les deux déportations, elles résultent du même jugement: tu n'es pas homme.
Extrait du recueil de témoignages "Entretiens" - DVD-Rom "Mémoires de la Déportation"

Le DVD-ROM "Mémoires de la Déportation" témoigne des différentes déportations parties de France en s'appuyant sur une présentation détaillée de huit camps. C'est le fruit de plusieurs années de travail et de la collaboration de toutes les associations de déportés, de très nombreux musées et centres d’étude nationaux et étrangers, de l'Association des professeurs d'histoire et de géographie. II est édité par la Fondation pour la Mémoire de la Déportation.

Ce DVD-ROM est un outil ayant pour buts principaux de sensibiliser le public, plus particulièrement les jeunes générations et le milieu scolaire, sur le monde de l'internement et de la déportation, de les informer et de les inciter à se poser des questions. Son rôle est de perpétuer une mémoire qui s'affaiblit de jour en jour, aussi bien par l’éloignement dans le temps que par la disparition progressive des témoins de cette période.


II traite les thèmes suivants: le contexte nazi, le contexte français, les arrestations et internements, l’univers concentrationnaire et la mémoire. Des témoignages de déportés (audio et vidéo), des dessins, des photos, des cartes et des plans illustrent et complètent des textes lus par Catherine Deneuve, Richard Berry, Hubert Saint-Macary. L'ensemble permet à chaque utilisateur de mieux voyager à son gré dans le passé et aussi de se faire sa propre opinion.


Architecture du DVD


Ainsi la Fondation pour la Mémoire de la Déportation n'a voulu ni théoriser ni faire un cours d'histoire sur la Seconde guerre mondiale, mais partir des faits et des éléments de connaissance réels pour transmettre un témoin.

II a reçu le soutien de la Commission Européenne, du Ministère de la Culture et de la Communication, du Ministère de la Défense, du Ministère de l'Éducation Nationale, du Ministère de l'intérieur, du Secrétariat d'État aux Anciens Combattants, de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah, de la SNCF ainsi que celui de la Ville de Paris.


Les chiffres clés du DVD ROM
  • Près de 2000 pages de scénarios
  • Plus de 2000 écran différents
  • Près de 2000 photos et illustrations
  • 650 textes en bibliothèque
  • Plus de 500 mots expliqués dans le lexique
  • Plus de 2 heures de témoignages - 87 témoignages
  • 4 heures de bande son
  • 250 auteurs, compositeurs, artistes et éditeurs
  • Plus de 3 ans de travail
  • Plus de 35 heures nécessaires pour découvrir le contenu

Tarifs et Contact

Coûte d'un DVD ?
25 euros (2,18 euros de frais de port)

Où se procurer le DVD ?
Fondation pour la mémoire de la déportation
30 boulevard des Invalides
75007 Paris
Téléphone : 01 47 05 81 50 / Fax : 01 47 05 89 50
E-mail : contactfmd@fmd.asso.fr

Haut de page




La Déportation dans les camps nazis
Exposition de la Fondation pour la mémoire de la déportation

disponible immédiatement

Souvent sollicitée par des collectifs scolaires, des associations de parents d’élèves, des collectivités territoriales ou des associations qui recherchent des fonds photographiques et documentaires pour organiser une exposition sur le thème de la déportation, la Fondation a estimé qu’elle ne pouvait rester sans réponse et renvoyer ses interlocuteurs vers d’autres organismes.

Dans cet esprit, elle a réalisé une exposition « clé en main » que vous pouvez désormais louer pour une durée déterminée.

Cette exposition se présente sous la forme de 42 panneaux (dimension 80cm x 60cm) imprimés dans un matériau plastifié, et comportant textes et images (photos légendées ou dessins de déportés). Chaque module porte un numéro repère qui facilite la mise place des modules les uns par rapport aux autres.


Elle est, quant au fond, articulée en deux parties :
  • 1re partie: 11 modules visent à replacer la déportation dans le contexte historique et idéologique du nazisme et donnent des repères chronologiques . Cinq modules à ne pas dissocier sont conçus comme une sorte d’échelle du temps couvrant la période 1920 à 1945, et développant quatre bandeaux horizontaux évoquant successivement, du bandeau supérieur vers le bandeau inférieur:

    • l’Allemagne (que s’y passe-t-il ?)
    • Le système concentrationnaire (développement et implantations),
    • Le génocide sous la légende suivante « De la suppression des vies inutiles à la destruction des Juifs d’Europe »,
    • enfin le dernier sous le titre "et pendant ce temps là en France" évoque sommairement les événements qui présentent un rapport avec la Déportation.

    Dans les autres modules de cette partie, trois cartes évoquent l’extension du Reich en Europe et les pays occupés par l’Allemagne, l’implantation des camps de concentration dans le Reich et dans les territoires occupés, enfin l’inexorable fermeture de la tenaille des forces alliées sur le Reich .
    Quelques informations générales sur le nazisme et le système concentrationnaire sont données sur les quatre autres modules de cette première partie.

    Voir l'expo: Modules | Chronologie | Cartes

  • 2e partie: Toute la deuxième partie de l’exposition est consacrée à l’évocation de la déportation telles que l’on décrite les survivants. Chaque module ou parfois groupe de deux ou trois modules, aborde un aspect particulier (arrivée, faim, froid, travail, sélections, revier, block, etc..) de la vie concentrationnaire, avec des photos ou dessins à l’appui de citations empruntées aux écrits ou témoignages des déportés, toujours identifiés par leur camp et leur numéro matricule.

    Cette exposition est à considérer comme "un matériau de sensibilisation" destiné à être précédé ou suivi d’informations plus larges ou de débats. Elle ne prétend nullement être une "encyclopédie de la déportation".

    Voir l'expo: Modules | Images

Modalités pratiques

Location
Gratuite, seul les frais d’expédition sont payants (environ 16 € pour un envoi). Un chèque de caution de 400 € (non endossé sauf si l’exposition n’est pas restituée ou est détériorée) est en outre demandé. Vous pouvez dès à présent venir vous faire une opinion en passant à la Fondation.

Renseignements et commandes
Fondation pour la mémoire de la déportation

30 boulevard des Invalides
75007 Paris
Téléphone : 01 47 05 81 26 / Fax : 01 47 05 89 50
E-mail : internement.centredoc@fmd.asso.fr

Haut de page




Vidéo "Les Camps de concentration Nazis (1933-1945)"
disponible en format DVD



Ce film-document a été entièrement réalisé par des déportés dans le but de sensibiliser les générations nées depuis 1945 aux drames de la Déportation.
Il traite de l’évolution du système concentrationnaire nazi tel qu’il a été appliqué aux opposants politiques, aux résistants et aux victimes de la sélection raciale. Dans cette optique, le découpage et la structure du film permet de replacer le système concentrationnaire et le génocide dans leur contexte politique, militaire, et économique. Les auteurs ont pu réunir des témoins appartenant à toutes les composantes du monde de la déportation. Ces témoignages sont accompagnés par des images d’archives dont certaines sont inédites.


Le Film

Lorsque les soldats des armées alliées libèrent les camps de concentration nazis, jusqu’à la victoire du 8 mai 1945, ils découvrent horrifiés l’univers concentrationnaire.
Des hommes, des femmes, des enfants, de 22 nationalités, de toutes tendances, de toutes confessions, des juifs, des Tsiganes, des résistants, des opposants au régime nazi – qui pour certains, étaient depuis plus de douze ans dans ces camps – ont été déportés, martyrisés, affamés et sont morts pour la plupart d’épuisement, gazés, brûlés.
Des déportés européens rescapés, Résistants et Juifs, regroupés dans la solidarité pour la défense des libertés, racontent cette aventure meurtrière.
La mise en commun de tous les témoignages et récits, d’hommes et de femmes qui ont vécu l’enfer des camps, permet de construire la mémoire collective de la période la plus sombre du XXème.

Réalisation

Ce film a été réalisé par Marion Coty et Henry R. Coty.


Pédagogie

Cette cassette comporte un livret pédagogique, conçu par cinq professeurs d’Histoire : Madame Ruiz, Messieurs Fifis, Caruso, Lejeune, Severin.

Haut de page




Livre "Raconte-moi ... la déportation dans les camps nazis"


Texte : Agnès Triebel

Préface : Marie-José Chombart de Lauwe (Présidente de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation)

"L'édition d'un manuel sur l'histoire de la déportation dans les camps nazis répond au souci de faire connaître un épisode particulièrement noir et hélas trop souvent ignoré de l'histoire de l'humanité"
MJ Chombart de Lauwe

Haut de page